Cancel Preloader

DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL PORTEURS PARTOUT AU CANADA

Alberta

Alberta

Les « cookies » d’une entrepreneure de Cochrane sont un vrai régal

Lorsque vos « cookies » biologiques gastronomiques remportent deux prix prestigieux de l'industrie alimentaire en 2021 et sont vendus dans plus de 400 emplacements en Amérique du Nord, ce sont sept années de travail acharné qui portent leurs fruits.

 

Jacqueline Day de Cochrane, en Alberta, a lancé Real Treat, son entreprise alimentaire, parce qu'elle était frustrée de ne pas pouvoir trouver de délicieux « cookies » biologiques. Adepte de longue date de l'alimentation santé, elle est attachée au bio, mais elle croit aussi à la nourriture pour le plaisir. « Je viens d'une famille de cookie monsters! »

 

Son cheminement pour devenir une force reconnue dans le domaine des « cookies » gastronomiques biologiques a été une route sinueuse, un parcours qui, selon elle, est souvent vécu d'expérience par de nombreux entrepreneurs. « J'ai toujours su que je créerais un jour une entreprise alimentaire, même lorsque je travaillais dans d'autres domaines. »

 

C'était un jour comme un autre en 2014 lorsque l'idée de l'entreprise parfaite s'est concrétisée. « Je cherchais des « cookies » biologiques qui avaient également bon goût et je n'en ai pas trouvés. Une enclume m'est tombée sur la tête – je dois les faire moi-même! » Développeuse passionnée de recettes, Jacqueline a écumé ses dossiers pour s'en inspirer, puis elle a affiné ses coups de cœur. « J'ai commencé à les vendre au marché des producteurs agricoles locaux, et quand ils ont été régulièrement écoulés, je savais que j'étais sur quelque chose. Mon plan initial qui était de prendre un an pour rédiger un plan d'affaires solide et faire quelques calculs tout en travaillant dans le pétrole et le gaz, s'est immédiatement accéléré lorsque j'ai été soudainement licenciée. »

 

Libre de se concentrer à plein temps à son entreprise, en novembre 2014, dix magasins vendaient ses « cookies » – un bon début, mais loin de la distribution internationale dont sa marque bénéficie aujourd'hui.

 

Le dévouement et la passion de Jacqueline pour son produit ont été reconnus par deux prestigieuses associations de l'industrie alimentaire. Elle est la récipiendaire du 2021 Expo West – Nexty Award, la plus haute distinction pour les produits biologiques et naturels. Elle est également la récipiendaire en 2021 du prix Gold SOFI de la Specialty Food Association (SFA) dans la catégorie biscuits et barres, ce qui lui a valu le sceau d'approbation des chefs Michelin.

 

Depuis lors, les commandes et les demandes d’information ont bondi, un tournant bienvenu après que les défis de la pandémie aient temporairement affecté ses activités. « C'est formidable d'être sur la voie de la reprise après une période difficile. La COVID-19 nous a permis de rechercher des gains d'efficacité, et nous sommes devenus plus allégés et meilleurs dans ce que nous faisons. » Son équipe fabrique et emballe tous les produits dans son usine de production à Cochrane.

 

Jacqueline remercie le bureau local de Community Futures Centre West pour son soutien avant et pendant la pandémie. « Le groupe de CFCWest a fait partie intégrante de notre réussite. Chaque fois que je les appelle, ils s'intéressent à moi – et à mon entreprise. Ils étaient là lorsque j'ai eu besoin de financement pour acheter de l'équipement pour la croissance et l'expansion.

 

Revenir au "pourquoi" me guide toujours – je pense qu’il est essentiel de soutenir l'agriculture biologique pour aider notre planète en difficulté. En proposant des produits gourmands et délicieux, nous pouvons persuader plus de gens de choisir le bio. Les gens mangent ce qui les rend heureux, alors créons des produits biologiques qui suscitent la joie! »

 

Deux importants prix plus tard et une clientèle en croissance, Jacqueline est sur la bonne voie.

Photo : Synthia Mosnier

Alberta

Relancer la confiance des petites entreprises

L’entrepreneure Margot Anderson n’avait jamais entendu parler de Community Futures Highwood avant la COVID-19.

 

À titre de PDG de Prairie Wind Productions, elle produisait des films en Alberta, fournissait des services de santé animale et de thérapie et était occupée à diriger une petite entreprise prospère.

 

Au moment où l'impact d'une pandémie mondiale a brusquement interrompu la production cinématographique, elle a commencé à chercher de l’aide.

 

Margot s’est mise à établir des contacts avec d'autres propriétaires de petites entreprises à la faveur d'ateliers en ligne sur la résilience des entreprises animés par Community Futures et elle s'est engagée dans un mentorat d'entreprise avec l’accompagnatrice Pamela Morgan. Ensemble, elles se sont concentrées sur l'identification et l'observation des occasions d’affaires qui sont souvent négligées dans les petites entreprises.

 

« Mon accompagnatrice m’a montré que la COVID-19 était une occasion en temps de crise. C'était une période où même les plus coriaces s'y mettaient. C'était le moment de participer aux réunions de Community Futures sur Zoom, de s'impliquer avec d'autres entreprises et organismes de bienfaisance aux vues similaires », déclare-t-elle. « J’ai appris à adopter une attitude positive et à être visionnaire. J'ai recommencé à rêver. Rêver de ce que deviendrait mon entreprise. »

 

En combinant les subventions, les fonds de secours et les programmes spécialisés pour les entreprises, tous fournis par son bureau local de Community Futures Highwood, elle a pu faire évoluer son modèle d’affaires tout au long de la pandémie vers la thérapie équine et animale et se concentrer sur le rôle de mentor auprès d'une communauté croissante de praticiens locaux.

 

Elle a utilisé le financement de soutien de Community Futures pour acheter de l'équipement spécialisé pour détecter la douleur chez les chevaux, les chiens et les chats, et a également commencé à prêter une partie de son équipement à d'autres femmes de la région qui débutaient tout juste dans le domaine.

 

« Community Futures m’a donné une chance de relancer mon entreprise, mais ils m’ont aussi donné les outils pour relancer ma confiance », déclare Margot.

 

En travaillant avec de multiples intervenants de la collectivité, les équipes de trois bureaux de Community Futures ont réuni des ressources pour soutenir la santé mentale, l'éducation et l'accompagnement pour aider à la relance des petites et moyennes entreprises dans leurs collectivités.

 

Le programme Building Business Resiliency a été une initiative conjointe de Community Futures Highwood, Community Futures Alberta Southwest et Community Futures Crowsnest Pass. 

Alberta

La portée de l’autonomisation

Kim Dechaine de Bonnyville, Alberta, s’est toujours appliquée à aider les gens.

 

Réalisant que tant de personnes avaient besoin d'aide pour apprendre comment prévenir le surmenage et l'épuisement professionnel, elle a lancé son entreprise Inner Powered Leaders. Elle travaille avec des clients pour enseigner, parler et animer des ateliers afin de les former sur la façon de reprendre leur vie en main.

 

Faire un saut en 2020 vers l'enseignement en ligne était un énorme défi pour Kim. Elle avait besoin de trouver comment mettre en ligne ses compétences et ses connaissances pour que des personnes du monde entier puissent les utiliser. C'est à ce moment-là qu'elle a découvert les sites de membres et leur impact et le fait qu'ils permettent une forte croissance de revenus.

 

Elle a demandé des conseils sur la façon de créer un site de membres, ce qui était maintenant devenu son objectif principal. Avec le soutien financier de Community Futures Lakeland, elle a pu lancer le Programme des sites de membres, ce qui l'a aidée à voir plus clair en ce qui a trait à l'auditoire, la vision et l'énoncé de mission. Elle a lancé le site Female Changemakers le 30 mars 2021. Avec le financement et l'aide de Community Futures Lakeland, elle a maintenant mis sur pied et en activité cette nouvelle entreprise.

 

« Je suis très reconnaissante envers Community Futures Lakeland et leurs services, ainsi que pour leurs conseils et leur soutien. Sans eux, je n'aurais pas d'entreprise aujourd'hui », dit Kim. « Je suis très enthousiaste à l'idée de la croissance de mon entreprise, de continuer à élargir les offres de sites et de voir plus de femmes y trouver une telle transformation dans leur vie. »

 

Les prochaines étapes de Kim sont d'atteindre autant de femmes leaders que possible dans le monde et de les aider à mettre fin au surmenage et à l'épuisement professionnel dans le lieu de travail comme dans leur vie personnelle en s’appropriant leur énergie féminine. Elle organise des cours de formation mensuels gratuits et continue d'apprendre comment inviter et accueillir plus de femmes sur un site de membres.

 

« Trouvez du soutien et des conseils. Nous ne pouvons pas faire ça nous-mêmes. Il y a tellement de ressources incroyables dans notre propre communauté. N'ayez pas peur d'investir dans votre entreprise et dans votre propre développement personnel et professionnel. C'est une nécessité pour connaître la croissance. »

Alberta

Designs des Montagnes Rocheuses

Le projet Gazelle est un projet d'autonomisation économique des femmes. Basé à Community Futures Lloydminster & Region et offert par 15 bureaux de SADC et d'autres partenaires communautaires. Gazelle offre du soutien aux femmes entrepreneures et propriétaires d'entreprise du nord de l'Alberta et du nord-ouest de la Saskatchewan grâce à un accompagnement personnalisé, une formation spécialisée et des services de mentorat, des événements spéciaux pour célébrer et promouvoir les femmes entrepreneures et des espaces de cotravail pour offrir des possibilités de réseautage aux femmes entrepreneures.

 

Voici l'histoire de l'une des récentes participantes au programme, Selena Moberly.

 

« Entièrement autodidacte, j'ai été inspirée par l'héritage de ma défunte tante Doris McDonald et de ma défunte grand-mère, Marie McDonald. Je me souviens avoir regardé sur YouTube des tutoriels sur les bases de la couture. Je m'entraînais sur de petits morceaux de tissu et je trouvais de vieilles chemises autour de ma maison pour travailler sur des lignes droites. Les travaux manuels de mes défuntes tante et grand-mère comprenaient la couture, la courtepointe, la peinture et le perlage. Je les admirais pour avoir continué et pratiqué leur art à travers la maladie et les moments difficiles.

 

« Après le décès de ma tante en 2019, j'ai souvent regardé son Instagram et c'est ce qui m'a inspiré l’idée de coudre. Je voulais faire quelque chose de différent, alors j'ai commencé à travailler avec des vestes en ruban et en jean. Après le choc de la COVID-19, je n'ai plus eu de vestes pendant le confinement. Je me suis vite ennuyée et j'ai appris toute seule à faire des jupes en ruban. Elles sont devenues populaires et en 2020, j'ai confectionné plus de 80 jupes qui ont été expédiées partout au Canada et même aux États-Unis. De plus, j'ai été approchée par les « Bearhead Sisters » pour faire des jupes assorties pour qu'elles soient sur la couverture de leur prochain album de musique. Mon plus gros projet à ce jour a été de fabriquer plus de 600 masques faciaux réutilisables pour les colis de soins de la COVID-19 de la nation Aseniwuche Winewak. Ils ont été distribués en toute sécurité aux membres d'Aseniwuche en décembre 2020.

 

« Le projet Gazelle m'a aidée sur le plan professionnel. Après avoir assisté à la retraite à Jasper (organisée par Community Futures West Yellowhead), j'ai pu identifier mes valeurs de base et les appliquer à la façon dont j'envisage mon entreprise. J'ai appris à comprendre les problèmes et leurs causes, à me concentrer sur mes forces et à définir le succès selon mes propres termes. J'ai acquis des outils qui m'aideront à réaliser mon objectif, ma passion et ma présentation. Cela a m’été d'une grande aide et m'a ouvert des possibilités en tant que propriétaire de petite entreprise autochtone. J'ai hâte de voir ce que le projet Gazelle peut continuer à faire pour m'aider ainsi que d'autres femmes entrepreneures. »